• A PROPOS •

  Concert dessiné pour pinceaux, basse électrique et saxophone ENCRE(S) SONORE(S) est un voyage sensoriel qui vous conduira aux frontières de l'inouï. Avec pour guides un plasticien et deux musiciens, vous allez vous raconter vos propres histoires, rêver et contempler l'éphémère qui se dévoile sous vos yeux. Prêts ?

Qui sommes nous ? 
Julien Behar - saxophone alto, machines
Stéphane Decolly - basse électrique 
Christophe Forget - encre, eau et pinceaux 
 
• En somme c'est quoi ?
Le principe est simple : une caméra reliée à un vidéo projecteur projette en direct le dessin en cours de réalisation, simultanément avec la musique

• Quel univers ? 
Paysages en noir et blanc / Jazz, musiques improvisées

• Pour qui ? 
De 8 à à 99 ans pour le format tout public 
A partir de 3 ans pour les formats jeune public et/ou scolaires

• Durée ?
40-45 min en format "classique" 
Modulable en différents formats de 5 à 45 min 
 
• A quel moment ?
En intérieur : en journée ou en soirée dans une salle où l’on peut faire le noir 
En extérieur : le soir, à la tombée de la nuit

• Techniquement ?
ENCRE(S) SONORE(S) est un concert-dessiné à géométrie variable, adaptable en jauge et en durée. En plateau ou en plein air, il a été joué dans des espaces et cadres différents (cf. fiches techniques)

• Pour aller plus loin ?
Possibilité d’ateliers autour de la Fabrique d’un concert dessiné, à partir du cycle 2
(Informations sur demande)
 LES BIOS 
©oliviercesbron


Voici une aventure en trio, avec d’un côté, Christophe Forget, plasticien, ici aux pinceaux, qui habillera de noir une page blanche en devenir; de l’autre, Julien Behar et Stéphane Decolly, le premier, saxophoniste, compositeur, officiant également aux machines, le second, bassiste électrique, tous deux improvisateurs aimant à prolonger et augmenter le spectre sonore de leurs instruments.

« Nous voulons inviter les publics à la surprise, à l'émoi, à l'interrogation; à se laisser porter par l’univers sonore et visuel, par l’instant. Cette proposition est pleine de surprises, d’inventions et d’improvisation. C’est un jeu à trois dont la règle est la complicité »

Gardant les oreilles grandes ouvertes sur l’extérieur et sur une musique ouverte, libre, Julien Behar et Stéphane Decolly empruntent à tous les registres et en font matière, en direct.
Dans ce répertoire, il y a l’envie d’une musique généreuse, poétique, et surtout l’envie de captiver toutes les oreilles.

Christophe Forget est un habitué des images à la verticale et des performances, dans ENCRE(S) SONORE(S) il emmène spectateurs et musiciens dans son univers empreint à la nature. Au rythme des traits, hachures, lignes et courbes qui se dévoilent sous son pinceau, chacun mène son voyage.

« Le thème de la nature, m’a toujours fasciné, il y a quelques années j’avais commencé à peindre des forêts, des bois, avec cette idée constante de lumière, ce fût le premier jet. Quelques années plus tard après avoir abordé la gravure et plus particulièrement le monotype, le sujet végétal est revenu avec une technique différente et plus spontané. L’arbre plus particulièrement m’attire, sans doute par sa majesté, son côté immuable, et sa tranquillité apaisante. »

ENCRE(S) SONORE(S) propose une vision poétique et brute de la nature qui se dessine sous vos yeux. 
Cette proposition de concert-dessiné a été pensée comme une forme à géométrie variable, adaptable en jauge et en durée, qui s’est déjà joué sous la forme de pastilles de 10 minutes pour 15 spectateurs dans une boite noire de 10 m2, tout comme dans une salle équipée ou en plein air, pour une durée de 40 minutes, et ce, pour tous les publics (scolaire, jeune public, tout public...)
 
Création avec le soutien de la Direction Régionale des Affaires Culturelles des Pays de la Loire, le Conseil Départemental de Maine et Loire, le Centre de Ressources Artistiques de l'Anjou Bleu, le Service Culture des Ponts de Cé, l'Echappée Belle.